Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Fimeco Baker Tilly Expert-Comptable Audit et Conseil

7 pistes pour retrouver un job après 50 ans

7 pistes pour retrouver un job après 50 ans

Diverses solutions existent heureusement, car mieux vaut se prendre en main soi-même plutôt que de compter sur les institutions qui ont bien d’autres chats à fouetter. Une fois le CV et la lettre de motivation réalisés (Pôle Emploi dispose d’un service permettant d’être assisté sur ce point précis), il faut remonter ses manches et « y aller » !

PISTE 1 : Faire savoir que l’on recherche un emploi

Si au début, on peut se sentir mal à l’aise avec le statut de demandeur d’emploi, il faut oublier son amour-propre pour le faire savoir tous azimuts une fois que l’on est dans cette situation. En parler à tout le monde afin que les proches, la famille, les amis en parlent à d’autres et ainsi être informé d’une possible vacance au niveau d’un poste qui serait en train de se libérer.

En effet, tous les emplois ne se retrouvent pas dans les annonces ou sur le net, le bouche à oreille est un outil puissant à utiliser absolument.

PISTE 2 : Utiliser les sites internet

Le papier a du mal à lutter avec internet. Les sites ainsi que les réseaux sociaux sont aujourd’hui les vrais canaux de communication à utiliser pour consulter des annonces et être au fait de ce qu’il y a sur le marché.

Faire des alertes, mettre l’info sur son profil Facebook, Linkedin, Viadeo, etc, est un must.

PISTE 3 : Réactiver ses réseaux

Il ne s’agit pas ici de réseaux virtuels, mais bel et bien physiques. A 50-55 ans, on a eu une autre vie et on a gardé des contacts, des adresses, des numéros de téléphone. Il est temps de les réactiver, personne ne vous en voudra de chercher du travail !

Les réseaux sont évidemment une priorité pour des personnes qui ont une expérience, d’un côté car ils ont déjà de nombreuses connaissances, mais aussi parce qu’ils savent très bien que ce ne sont pas les cabinets de recrutement qui vont venir les chercher, sauf dans certains cas très spécifiques. Il faut apprendre à forcer quelques portes parfois.

PISTE 4 : Alerter les chasseurs de tête

De nombreux cabinets de chasseurs de tête se sont spécialisés sur les cadres et les dirigeants seniors. Il ne faut pas hésiter à les alerter en leur envoyant votre CV remis à jour. Certaines entreprises n’hésitent pas à engager des seniors pour créer des team avec des salariés moins expérimentés.

PISTE 5 : Baisser ses prétentions salariales

C’est la piste la plus difficile à accepter car on sait que le montant de notre future retraite dépendra en partie du montant du salaire perçu lors du dernier emploi. Pourtant, cela peut grandement motiver une entreprise à vous embaucher, si elle peut payer votre expérience au prix d’un salarié plus jeune.

PISTE 6 : Se former pour une reconversion

Peut-être avez-vous envie ou êtes-vous prêt à changer de job et à vous former pour cela. De très nombreuses formations existent pour les seniors.

Pourquoi ne pas tenter de vous lancer dans le job dont vous avez toujours rêvé au fond de vous ? Suivez votre intuition, vos passions, vos rêves.

C’est peut-être l’occasion d’un nouveau départ dans un nouveau métier passionnant ?

PISTE 7 : Créer son entreprise

Vous en avez toujours rêvé mais vous n’avez jamais osé. Pourtant, à l’heure des nouvelles technologies, il y a mille et une idées de création d’entreprises possibles dans la vente de produits et/ou de services.

Le faire après 50 ans, seul ou adossé à un réseau de franchise ou de partenariat, peut vous mener au succès. Là encore, de nombreuses aides existent. Renseignez-vous notamment auprès de l’Agence France Entrepreneur (www.afecreation.fr). Le statut de micro-entreprise ou d’EURL est très simple pour se lancer.

source : www.entreprendre.fr

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article