Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Fimeco Baker Tilly Expert-Comptable Audit et Conseil

Trésorerie : les 7 avantages du reverse factoring

Trésorerie : les 7 avantages du reverse factoring

Bien moins répandu que le traditionnel affacturage, son « cousin » pour financer le poste fournisseurs gagne du terrain, à mesure que ses attraits pour l’optimisation de la gestion du cash sont connus.

Dans le cadre d’un programme de reverse factoring, le client propose à ses fournisseurs de se faire payer comptant leurs factures, moyennant un escompte. Le financement est alors assuré par un organisme bancaire ou une société d’affacturage qui règle le fournisseur par anticipation. Celui-ci se fait ensuite payer par le client à la date d’échéance de la facture, en empochant une commission.

1-    Améliorer le BFR

De toute évidence, le reverse factoring améliore le besoin en fonds de roulement (BFR) des fournisseurs en leur permettant d’escompter sans recours des factures. Mais il est susceptible d’améliorer aussi le BFR du donneur d’ordres qui le met en place, s’il négocie un délai de paiement complémentaire avec le factor, à un tarif attractif.

2-     Respecter la loi LME

Le client ayant mis en œuvre un affacturage inversé se conforme automatiquement à la directive européenne qui plafonne tous les délais de paiement à 60 jours. Exit la menace de paiements tardifs pour des fournisseurs sous le joug d’un rapport de forces déséquilibré. La présence d’un intermédiaire, le factor en l’occurrence, « dépassionne » en quelque sorte la relation client-fournisseur.

3-     Dématérialiser le paiement fournisseurs

Avec la montée en puissance des nouvelles technologies, les factors ont par ailleurs fait évoluer leur offre en mettant en place de nouvelles plateformes informatiques. Entièrement dématérialisées, celles-ci permettent aux prestataires d’envoyer leurs factures à leur client, qui peut à son tour leur délivrer les bons à payer. Lorsque le fournisseur décide de faire financer une facture, le factor est alerté immédiatement et crédite le compte sous un ou deux jours ouvrés dans la plupart des cas.

4-     Fluidifier le traitement de la supply chain

La mise en place d’un programme de reverse factoring permet aussi l’optimisation de tout le process de la supply chain. Un portail donne aux fournisseurs un accès à tous les éléments de la relation commerciale, les bons de commandes, les factures reçues, validées, les litiges. Tout ce qui était auparavant traité par téléphone est disponible sur internet, en toute transparence, ce qui est un gain de temps et d’efficacité pour le fournisseur comme pour le client.

5-     Sécuriser les fournisseurs stratégiques

Par nature, un programme d’affacturage inversé ouvre aux fournisseurs de l’entreprise un accès au financement de leurs créances. Cette possibilité peut se révéler cruciale pour des entreprises vulnérables ou exposées à des secteurs réputés mauvais payeurs. En sécurisant la trésorerie de ses fournisseurs stratégiques, le donneur d’ordres s’assure aussi de leur pérennité et garantit sa chaîne d’approvisionnement.

6-     Fidéliser ses fournisseurs

Cerise sur le gâteau, le fournisseur peut réaliser une économie, si l’escompte est inférieur au taux auquel il se finance ou s’il obtient un financement plus important qu’avec un contrat d’affacturage standard. En effet, le fournisseur bénéficie de la qualité de la signature du donneur d’ordres. Celle-ci est en règle générale bien meilleure que la sienne, puisque les groupes contractant des solutions d’affacturage inversé disposent nécessairement d’une excellente santé financière. Ce gain de sérénité pour le fournisseur ne devrait pas manquer de se traduire par une fidélité à toute épreuve à son donneur d’ordre.

7-     Faire de petites économies

Selon les termes du contrat entre le client et le factor, et le niveau d’escompte négocié, le client peut aussi améliorer sa marge, et réaliser un petit gain financier, surtout dans un contexte inédit de taux bas. Cela dit, ça ne devrait en aucun cas être la première motivation pour mettre en place un processus aussi structurant dans sa relation avec les fournisseurs. Mais plutôt un petit bonus bienvenu.

source : instinctbusiness.com

Partager cet article

Commenter cet article