Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Fimeco Baker Tilly Expert-Comptable Audit et Conseil

Pourquoi la créativité est-elle le moteur de l’entrepreneuriat ?

Pourquoi la créativité est-elle le moteur de l’entrepreneuriat ?

D’une manière générale, le monde des affaires s’accorde à définir l’entrepreneuriat comme « la capacité et la volonté de développer, d’organiser et de gérer une entreprise avec tous les risques que cela comporte dans le but de faire du profit ». Mais les réussites entrepreneuriales majeures n’arrivent pas simplement en définissant un business plan ou en prenant un risque. Les succès d’Elon Musk, Warren Buffet ou Mark Zuckerberg n’auraient sans doute jamais vu le jour sans une qualité encore trop sous-estimée : la créativité.

Si la créativité n’était qu’une qualité ordinaire, les grands noms de l’entrepreneuriat seraient bien plus légion qu’aujourd’hui. Mais la créativité est la capacité que peut avoir un individu à regarder et à percevoir le monde d’une façon unique. La créativité a quelque chose à avoir avec le “génie” d’une personne, son instinct de prédiction : certaines personnes discernent les tendances à venir, sentent l’air du temps, voient le vent tourner. Par exemple, en 1997, alors qu’il y avait un système postal efficace, et internet, Marc Randolph et Reed Hastings se sont demandés pourquoi ils devaient encore se déplacer pour louer un film au vidéo club (si vous vous souvenez de ce que c’était). Aujourd’hui, Netflix est devenu un nom familier, qui engrange un chiffre d’affaires annuel estimé à $6.78 milliards. En 2004, Mark Zuckerberg, voulant trouver une façon plus facile de communiquer avec ses autres camarades sur le campus d’Harvard, créa Facebook depuis sa chambre d’étudiant. Et, avec presque un quart environ de la population mondiale inscrite, c’est devenu aujourd’hui l’un des réseaux sociaux les plus utilisés au monde, comptabilisant à peu près 25 milliards de connections par mois !

L’importance du travail d’équipe

Le succès n’arrive pas seul : tous ces grands entrepreneurs, d’une manière ou d’une autre, ont été aidés, ont bénéficié de l’apport et du soutien de tiers. Tous ces rêves sont des projets qui ont été mis en œuvre par des équipes entières, le fruit d’un travail collectif souvent prenant et intense. Même si leur paternité ne porte souvent qu’un seul nom, le processus créatif n’est pas le fait d’un seul homme, il ne se décline pas toujours au singulier. Par exemple, dans ma start-up, le travail d’équipe est l’élément le plus important de mes réussites personnelles. Si je suis incapable de convaincre ma propre équipe de mettre autant d’enthousiasme et de passion que moi dans nos projets, comment puis-je m’attendre à ce que le grand public les adopte ? Il ne faut pas oublier que derrière chaque « success story », il y a toute une organisation, il y a un collectif.

Passer à l’action

L’entreprenariat ne se limite pas seulement à trouver des idées novatrices, voire révolutionnaires. C’est aussi, et surtout, la façon de mettre en œuvre ces idées. Il y a souvent plus de créativité dans la réalisation que dans la conception d’une idée. En effet, l’élaboration d’un business plan avec ses différentes nuances demande énormément de créativité. Par exemple, trouver comment formuler son idée pour optimiser sa valeur aux yeux des différentes parties impliquées (investisseurs, partenaires, vendeurs, etc.), créer une stratégie pour gérer les imprévus ou bien mesurer l’impact de son idée de produit ou de service révolutionnaire. Ces différents aspects de la créativité, les uns tout aussi importants que les autres, sont nécessaires pour être un bon entrepreneur.

Créativité et Initiative

Il n’est donc pas facile de trouver la bonne idée, celle qui va attirer l’intérêt du plus grand nombre. Beaucoup d’idées imaginées par des créateurs, parmi les plus brillantes et les plus novatrices, sont au final toutes simples. L’idée de génie c’est celle dont on ne réalise pas l’utilité jusqu’à ce qu’on en découvre l’existence. Mais cela ne suffit pas. Car pour que l’idée, aussi brillante soit-elle, puisse être viable, il faut pouvoir la traduire efficacement en un plan d’actions que l’on peut ajuster en fonction des changements incessants de circonstances. Cela requiert des esprits créatifs à plusieurs niveaux pour véritablement réussir malgré les inévitables efforts que demande le métier d’entrepreneur.

source : www.maddyness.com

Partager cet article

Commenter cet article