Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Fimeco Baker Tilly Expert-Comptable Audit et Conseil

7 métiers encore inconnus que vous exercerez peut-être demain

7 métiers encore inconnus que vous exercerez peut-être demain

La robotisation et l’intelligence artificielle menacent potentiellement tous les métiers, y compris les journalistes, les développeurs web et les juristes. Mais pas de panique : 6 métiers sur 10 qui recruteront demain n’ont pas encore été inventés. Nous l’avons fait pour vous.

Designer sonore pour objets connectés

Connor Moore a un métier encore unique au monde : cet Américain de 34 ans invente des sons pour les objets intelligents. Il a par exemple créé une gamme de sonneries personnalisées pour smartphones en fonction de chaque action, et planche aujourd’hui sur des intonations musicales pour interagir avec les robots compagnons comme Amazon Echo ou Jibo. La voiture électrique, silencieuse par nature, aura elle aussi sa panoplie de sons avertissant les piétons ou les passagers de telle ou telle manœuvre. Plutôt que de dire «Tournez à droite», le GPS pourrait par exemple émettre quelques notes particulières.

Formateur d’intelligence artificielle

Aux États-Unis, la startup Mighty AI recrute des personnes susceptibles de répondre à des questions simples afin d’enrichir la base de données et les performances des algorithmes. Il s’agit par exemple de décrire une photo de paysage ou de classer des objets dans des catégories. Dans le domaine professionnel, elle fait aussi appel à des médecins pour décrire et interpréter des scanners. Un moyen pour ses clients de gagner du temps, car l’apprentissage des IA peut s’avérer long, laborieux et susceptible d’être faussé par des indications erronées. Plus de 100000 personnes dans 155 pays travaillent déjà sur ces «microtâches».

Designer d’objets virtuels

Des Pokemon au coin de la rue. Des pots de yaourt qui se baladent dans les rayons du supermarché. Des fusées en Lego qui surgissent d’un catalogue de jouets. La réalité augmentée, qui enrichit le monde réel avec toutes sortes d’objets virtuels, va envahir notre quotidien. Pour imaginer et concevoir tous ces objets virtuels, une armée de designers devra être embauchée : le marché est estimé à 20 milliards de dollars à horizon 2025. La startup française Artech a par exemple imaginé le premier parc «magique» de Montauban où l’utilisateur voit apparaître un éléphant ou une girafe sur son écran de smartphone.

Fermier high tech

L’image d’Epinal du paysan au milieu de son champ aura bientôt définitivement vécu. Au Japon, la première ferme entièrement automatisée s’apprête à ouvrir. Sans sol et sans soleil, elle sera entièrement gérée par des robots et produira des laitues 365 jours par an quelle que soit la météo. L’agriculteur sera donc reconverti en machiniste (même si ce type d’agriculture exige deux fois moins de main d’oeuvre). Il devra par exemple surveiller et adapter les paramètres d’éclairage ou d’approvisionnement en eau. Prêt à une reconversion ? A Fukushima, d’ex-salariés de la branche téléphonie mobile de Panasonic ont été transférés dans sa ferme-usine.

Dialoguiste pour agent conversationnel

La conversation avec les chatbots destinés à remplacer les opérateurs humains est encore d’une pauvreté confondante. C’est sans doute qu’ils n’ont pas bénéficié de profs attentionnés. «On évoque déjà dans la Silicon Valley la possibilité d’engager des poètes et des comédiens afin d’écrire des répliques élégantes et pleines d’esprit», relate Tom Standage, journaliste pour le magazine The Economist. Mieux vaut en effet ne pas se fier uniquement à «l’auto apprentissage» ou aux internautes, comme l’a montré le détournement raciste du bot Tay de Microsoft.

Coach données

Alors que GfK prévoit 30 objets connectés par foyer en 2020, nous aurons grand besoin d’aide pour trier et interpréter cette avalanche de données. Si mon réveil me conseille de sauter hors du lit une heure plus tôt et que mon thermostat intelligent préconise à l’inverse de décaler mon lever, que dois-je faire ? Le «coach données» devra montrer des compétences à la fois en statistiques et en psychologie. Plus spécialisé, le «conseiller génétique» apportera soutien et conseil aux personnes diagnostiquées «à risque» par le séquençage de leur génome. Un métier dont la demande progressera de 29% d’ici 2024 d’après le Bureau Américain des statistiques du travail.

Réparateur de drones

Les milliards de machines volantes qui s’apprêtent à envahir le ciel sont particulièrement fragiles. Les accidents et collisions entre le drone livreur de colis et celui qui surveille les champs de colza risquent fort de se multiplier. Avis aux garagistes au chômage après l’arrivée de la voiture autonome ! Les actuels techniciens aéronautiques se recycleront eux dans la maintenance et l’entretien des drones civils et militaires. Comme les avions voleront sans pilote humain, il faudra redoubler de précaution au niveau technique : vérifier non seulement leur état matériel mais aussi leur système de navigation et de guidage. Une grosse responsabilité : le bug est totalement interdit.

source : maddyness.com

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article