Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Fimeco Baker Tilly Expert-Comptable Audit et Conseil

Le chômage allemand tombe à 6 %

Le chômage allemand tombe à 6 %

Un soleil au beau fixe sur l'emploi allemand. Le taux de chômage en Allemagne a diminué en octobre à 6%, atteignant un nouveau plus bas historique depuis la réunification du pays, selon les données corrigées publiées mercredi 2 novembre par l'Agence pour l'emploi.

Cette nouvelle diminution du taux de chômage dans la première économie européenne constitue une bonne surprise pour les analystes interrogés par le fournisseur de services financiers Factset, qui tablaient sur un maintien à 6,1%, le niveau conservé pendant cinq mois d'affilée.

13.000 chômeurs en moins

«Dans la foulée de la reprise (économique) cet automne, le chômage a nettement baissé, l'emploi a de nouveau augmenté et le demande de nouveaux employés a continué d'accélérer», a commenté Frank Weise, le président de l'Agence pour l'emploi allemande.

Par rapport à septembre, le nombre de demandeurs d'emplois a été réduit de 13.000 à 2,662 millions, toujours en données corrigées des variations saisonnières.

Un marché du travail solide, non impacté par les réfugiés

Moins représentatif d'une tendance de fond mais référence dans le débat public en Allemagne, le taux de chômage brut a lui reculé à 5,8% en octobre, contre 5,9% en septembre. Le nombre de demandeurs d'emplois s'est élevé en octobre à 2,54 millions de personnes, un recul de 68.000 par rapport au mois précédent.

Plus largement, l'Allemagne ne cesse d'engranger des excédents budgétaires depuis des mois. Au premier semestre, l'ensemble des administrations publiques, l'Etat fédéral et les régions (Länder) ont dégagé un excédent de 18,5 milliards d'euros. Le gouvernement réfléchit d'ailleurs à augmenter les salaires, malgré les injonctions de diverses organisations internationales comme le FMI ou l'OCDE qui voudraient plutôt voir cet argent ré-investi dans les infrastructures.

L'Allemagne peut compter depuis des mois sur un marché du travail solide, qui, conjugué à des hausses de salaire et à des coûts faibles de l'énergie, stimule la consommation intérieure et la croissance économique de l'ensemble du pays. L'arrivée dans le pays de centaines de milliers de réfugiés de guerre avait fait craindre un gonflement du chômage en Allemagne, mais pour l'heure rien ne semble l'indiquer.

source : lesechos.fr

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article