Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Fimeco Baker Tilly Expert-Comptable Audit et Conseil

Blablacar boucle une nouvelle levée de fonds de 21 millions d’euros auprès d’un fonds russe

Blablacar boucle une nouvelle levée de fonds de 21 millions d’euros auprès d’un fonds russe

Blablacar vient de boucler un nouveau tour à plus de 21 millions d’euros auprès du fonds russe Baring Vostok afin de soutenir sa croissance à l’international.    

La licorne française Blablacar aurait, selon nos informations, réalisé une nouvelle opération financière d’un montant de 21, 359 millions d’euros. Une augmentation de capital bouclée grâce au fonds Baring Vostok Investment qui intervient moins d’un an après un précédent tour de table très médiatisé de 200 millions de dollars qui avait positionné la startup française dans le club très fermé des licornes européennes. L’opération soulève la très sensible question du chiffre d’affaires de l’entreprise fondée en 2006 par Frédéric Mazzella. Contactée par la rédaction de Maddyness, la société n’a pas souhaité commenter cette nouvelle opération.

Frapper plus fort en Russie ?

Le fonds Baring Vostok, fonds de private equity russe -immatriculé à Chypre-, qui gère près de 4 milliards de dollars, intervient pour soutenir la “croissance rapide au plan international” du groupe, comme nous avons pu le lire dans les documents auxquels nous avons eu accès. Rappelons que Blablacar est présent depuis 2014 en Ukraine et en Russie depuis qu’il y a racheté Podorozhniki, un service de covoiturage créé en 2010 par Aleksey Lazorenko, aujourd’hui responsable de la filiale russe de la pépite française. Blablacar y aurait d’ailleurs démarré très fort puisque la plateforme de covoiturage y aurait séduit plus d’un million d’utilisateurs en 10 mois, comme le rapporte Aleksey dans un article de Russie Info.


Spécialisée dans le covoiturage longue distance, Blablacar déploie son service en Europe et affiche aujourd’hui près de 25 millions de membres. Cette croissance rapide a été permise grâce à deux tours de table records : un premier de 100 millions de dollars en juillet 2014 et un deuxième de 200 millions de dollars en septembre 2015. Si la plateforme ne revendique pas de concurrents directs sur son coeur de métier, la récente annonce de Google (qui voudrait faire de Waze un outil de covoiturage auprès de 65 millions d’utilisateurs actifs), pourrait lui donner du fil à retordre. Sauf en Russie ? C’est possible puisque la société y a un partenariat avec Yandex, le Google russe (dont Baring Vostok était actionnaire jusqu’à l’IPO du moteur de recherche au Nasdaq en 2011) qui permet d’afficher un résultat Blablacar aux côtés d’autres moyens de transport lorsque l’internaute tape le nom de deux villes pour calculer son itinéraire. 

source : maddyness.com

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article