Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Fimeco Baker Tilly Expert-Comptable Audit et Conseil

Les pharmacies défendent leurs marges

Les pharmacies défendent leurs marges

En 2014, l'activité des pharmacies d'officine enregistre une chute de 1,3% en valeur (contre - 0,9 3 l'année précédente).

Confrontée à une baisse de chiffre d'affaires depuis quelques années, la profession s'inquiète aujourd'hui de la diminution des marges et exige une nouvelle négociation tarifaire. Ainsi, l'Union nationale des pharmacies de France (UNPF) souhaite instaurer une rémunération à l'ordonnance et non pas à la boîte, associée à un honoraire versé par les laboratoires pharmaceutiques.

Selon les données de la FCGA, les pharmaciens arrivent en tête des professions les mieux rémunérées en 2013. Avec un résultat courant moyen net de 146 400 €, les spécialistes du médicament se détachent nettement de la moyenne générale, tous secteurs confondus : 34 700€.

Une récente étude de l'INSEE {lnsee Première n° 1525, décembre 2014)dresse le portrait économique de la pharmacie d'officine. Et apporte un éclairage précieux pour mieux comprendre les mutations actuelles que connaît le métier. En 2012, selon cette étude, près de 24 000 pharmacies sont implantées en France.

Elles ont réalisé un chiffre d 'affaires de 38 milliards d'euros, soit 53% de plus qu'en 2000 en valeur. Les pharmacies sont pour l'essentiel de petits établissements, qui emploient en moyenne 4 salariés en équivalent temps plein. Une sur deux fonctionne avec moins de 3 salariés et seulement une sur vingt avec 10 salariés ou plus.

Ces grands établissements pèsent pour 15% dans le chiffre d'affaires total du secteur.

En 2012, la moitié des officines a dégagé un chiffre d'affaires inférieur à 1.4 million d'euros, une sur dix a réalisé moins de 560 000 euros et une sur dix plus de 2,7 millions d'euros.

Ces dernières concentrent un quart du chiffre d'affaires total du secteur.

Au cours des dernières années, la croissance en valeur du commerce de détail de produits pharmaceutiques, traditionnellement dynamique, s'est émoussée, en lien avec la baisse des prix des médicaments remboursables.

Néanmoins, le taux de marge commerciale est reparti à la hausse depuis 2006 et atteint 27.5% en 2012.

Source : L'observatoire de la petite entreprise

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article