Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Fimeco Baker Tilly Expert-Comptable Audit et Conseil

Se rendre au bureau à vélo pourrait être indemnisé

Se rendre au bureau à vélo pourrait être indemnisé

Le ministre des Transports, Frédéric Cuvillier, devrait annoncer le lancement d'une expérimentation avec diverses entreprises qui rembourseront les frais kilométriques de leurs salariés venant à vélo au travail.

Le fameux «métro boulot dodo» bientôt remplacé par un «vélo boulot dodo»? Le ministre des Transports, Frédéric Cuvillier, qui présente mercredi son plan national pour favoriser le deux-roues, va annoncer diverses mesures pour encourager ce mode de transport, notamment pour les déplacements domicile-travail.


Parmi elles, une expérimentation lancée avec diverses entreprises volontaires qui accepteront de rembourser les frais kilométriques de leurs salariés venant à vélo à leur travail.


RTL, qui a annoncé cette mesure, évoque aussi une société strasbourgeoise qui a déjà pris diverses initiatives pour inciter ses collaborateurs à délaisser le volant pour le guidon. Garage aménagé, matériel de réparation, casques, gilets sont à disposition de ces volontaires ainsi que des douches. Car certains se sont tellement entichés de la petite reine qu'ils n'hésitent pas à parcourir 32 kilomètres pour venir au bureau…. Alors une bonne douche s'impose pour démarrer la journée de travail.


Ce remboursement des indemnités kilométriques est d'ailleurs une revendication ancienne de la part des associations qui militent pour le développement du deux-roues en France. Il avait aussi été une mesure phrase du rapport «vélo» en France présenté en 2012 par le député UMP maire du XVe arrondissement de Paris, Philippe Goujon. Un travail de réflexion pour favoriser son essor et qui avait été remis au ministre des Transports de l'époque, Thierry Mariani. Le parlementaire proposait donc une indemnité kilométrique qui s'accompagnait par ailleurs d'une exonération de charges pour l'employeur.
«Moyennant 21 centimes le kilomètre, la Belgique a déjà créé ces frais depuis 1997. Sur la base de ce barème tarifaire et en prenant en compte les 2 millions de cyclistes en France pratiquant 5 kilomètres de trajet moyen par jour, cette mesure coûterait environ 20 millions d'euros à l'État», avait précisé Philippe Goujon dans un entretien au Figaro.

source : lefigaro.fr

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article